La sécurité routière, une préoccupation générale

La sécurité routière, une préoccupation générale

Thématique : Santé - Sécurité

La sécurité routière et la diminution de la vitesse de circulation des véhicules à l’intérieur du village étaient une de nos grandes promesses de campagne. Pour l’heure, deux leviers ont été actionnés

Le premier consistait au déplacement du radar de la RD 936 à l’entrée du village. L’arrivée d’un prochain lotissement, le projet de voie douce reliant le centre du village au complexe sportif, qui voit en ce moment même sortir de terre le city-parc et le street work-out, nous imposaient de prendre des mesures sur cet axe où circulent plus de 6000 véhicules jour, dont certains à des vitesses dépassant celle autorisée… sur l’autoroute.

Le second est celui de la RD 52 tant attendu par les riverains. Les tests de chicanes réalisés sur une période de deux mois, bien que probants, ne se sont pas avérés concluants. C’est la raison pour laquelle, le Conseil municipal s’est prononcé en faveur de la pose de ralentisseurs de type plateaux de part et d’autre du pont du Jugnon. Les travaux sont prévus pour le second semestre 2021, le temps pour les techniciens de finaliser leurs études.

D’autres endroits sur la commune sont également accidentogènes et menacent la sécurité des utilisateurs de la voie publique. Parmi ceux-ci, on peut lister la RD 936, après les commerces et en direction de la route du Col de France, le chemin de Tharlet ou encore le croisement au cœur du village. Ces points sont identifiés et feront l’objet d’étude spécifique notamment dans un projet plus global qui consiste à réaliser un plan de déplacement urbain sur lequel nous sommes en train de travailler.

Ces sujets ne sont pas forcément des plus enthousiasmants. Nous en sommes conscients. Mais la sécurité et le bien-être de tous les usagers de la route reste, en la matière, une ambition forte de la municipalité.

Dans la même thématique